Blogue

Jasmine Gitego : « Je consommais entre 4 et 8 boissons énergisante par jour... »

 

« Je suis donc porteuse d’un cœur mécanique depuis le 29 mai 2018. Bien que ce soit difficile de vivre avec cette machine, j’ai accepté la situation et cette nouvelle réalité. Je me sens tellement entre de bonnes mains à l’Institut.

Aujourd’hui, je suis en voie de me faire enlever mon cœur mécanique. Je réalise à quel point je suis la grande responsable de mon état et si je peux conscientiser d’autres jeunes comme moi quant à l’impact que des boissons énergisantes peuvent avoir sur leur santé, je me dirai «mission accomplie»! »

Jasmine Gitego

 

Lire la suite

Jean Morin : « Grâce à toute l'équipe de l'Institut, j'ai remporté le match le plus important de ma vie! »

 

 « Très actif de nature, j'ai longtemps occupé deux emplois à la fois, travaillant donc 6 ou parfois même 7 jours par semaine, en plus de faire beaucoup de sport. C’est il y a trois ans, alors que j'étais victime d’épisodes de vertiges, que j'ai appris que j'avais une malformation congénitale de la valve aortique.

Grâce à ma bonne forme physique et aux soins extraordinaires que j’ai reçus à l’Institut, je suis plus en forme que jamais! Aujourd'hui, je suis un fidèle du Cyclo-Défi IUCPQ! C'est, pour moi, une façon de redonner un peu du mien aux personnes qui m’ont tant aidé, en plus de contribuer à donner une deuxième chance à d’autres personnes qui en ont bien besoin. »

Jean Morin

Lire la suite

Bertrand Bélanger : «Mon niveau de reconnaissance ne pourra jamais égaler la qualité des soins que j'ai reçus »

À l'aube de ces 60, Bertrand Bélanger retourne voir son médecin de famille pour un examen de routine. Lorsqu'il est transféré à l'Institut et qu'on lui annonce qu'il est atteint d'une malformation congénitale de la valve aortique, il est sous le choc.

« Les soins que j’ai reçus durant mon séjour à l’hôpital ont été rien de moins qu’exceptionnels, c'est pourquoi dès que j’ai été remis sur pieds, j’ai commencé à m’impliquer auprès de la Fondation IUCPQ en participant à certaines de leurs activités de financement. En août 2015, j’ai participé à l’ascension du Mont Parinacota et en 2017, j’ai pris part au Cyclo-Défi IUCPQ. Cette année, je compte renouveler l’expérience et rouler une fois de plus pour la cause lors de la 10e édition du Cyclo-Défi. Pour l’occasion, j’ai décidé de monter ma propre équipe; Le cœur du Nord, afin d’amasser des fonds au profit de la Fondation. »

Bertrand Bélanger

Lire la suite

Christian Beaulieu, « Voilà 18 ans que je profite de ma nouvelle vie! »

 

 Il y a 19 ans, la vie de M. Christian Beaulieu a basculé. Une bactérie très maligne s’est gravement attaqué au cœur et a dégradé son état de santé. Il fallut donc opérer M. Beaulieu d’urgence pour remplacer une de ses valves cardiaques qui ne fonctionnaient presque plus. Grâce à l’expertise des médecins de l’Institut, la chirurgie s’est avérée un véritable succès et a permis de remplacer la valve défectueuse. Une nouvelle vie s’est amorcée pour lui.

« Aujourd’hui plus que jamais, je réalise l’importance de redonner. Pour ma part, faire un don à la Fondation me permet de remercier le personnel de l’Institut pour ce qu’il a fait pour moi. Je vous encourage à faire de même et à vous joindre à notre belle équipe! »

Christian Beaulieu

Lire la suite

Un miracle de Noël...

 

« Encore aujourd’hui, je ne trouve pas les mots pour décrire toute la reconnaissance que j’ai envers le personnel de l’Institut. Cette reconnaissance, je l’exprime autrement. Je donne généreusement à la Fondation et considère fortement la possibilité de concrétiser davantage mon engagement grâce au don par testament, afin de faire une différence encore bien longtemps. C’est ma façon de remercier et soutenir l’Institut à mon tour, en plus de donner une 2e vie à d’autres personnes comme moi! » - Urgel Blais

Lire la suite

Charline Laflamme, « 2011...quelle année! »

En 2011, Charline Laflamme est diagnostiquée d'un cancer du poumon. Grand-maman pour la première fois depuis quelques semaine, elle est dévastée. Heureusement, après une opération réussie, Charline est guérie de son cancer, et se remet sur pieds rapidement. Du moins, c'est ce qu'on croyait. En septembre 2015, on lui annonce que son cancer s'est répandu et qu'on doit lui enlevé son poumon en entier.

« Depuis ma deuxième et dernière opération, je remercie le ciel d’avoir mis le beau Dr Conti sur ma route et de m’avoir permis de voir ma petite-fille grandir. Aujourd’hui, je skie, je marche, je pédale, mais surtout, je profite à fond de ce deuxième souffle qui m’a été donné par l’Institut. Mille mercis!»

Charline Laflamme

 

Lire la suite

Alain Thibault, « Oui, même avec une fin annoncée et de la douleur, on peut avoir des projets et les réaliser! »

Diagnostiqué d'un cancer du poumon de stade 4, Alain Thibault accepte, en 2017, de participer au projet de recherche en médecine personnalisée sur l’utilisation de la biopsie liquide pour le diagnostic et le traitement du cancer du poumon à ce stade. Le personnel du Département de pathologie de l’Institut est à l’écoute de ses besoins et adapte ses traitements en fonction de ses projets. Parce que oui, malgré une fin annoncée et de la douleur, Alain avait une tonne de projets, qu'il a pu réaliser grâce à la médecine personnalisée.

« J’ai voyagé sur la Méditerranée ou sur la plage avec mes petits enfants. J’ai pris la route, l’avion et le bateau, et ce, grâce aux conseils autant professionnels qu’humains et aux traitements presque faits sur mesure pour moi. »

 

« Si cette expérience médicale particulière peut servir à documenter et améliorer les soins offerts, j’aurai en plus le sentiment d’être utile jusqu’à la fin. Merci pour tout! »

Alain Thibault

Lire la suite

Dre Sylvie Châteauvert, « Comment cela peut-il m'arriver? »


En 2017, Sylvie Châteauvert devient grand-maman pour la toute première... et est diagnostiquée d'un cancer du poumon. Sa joie est aussitôt assombrie par cette mauvaise nouvelle, pourra-t-elle voir sa petite-fille grandir?

Bonne nouvelle, les tests passés à l'Institut révèlent que sa tumeur est localisée. Le 15 novembre, elle est opérée avec succès par le Dr Jocelyn Grégoire, qui lui retire le lobe inférieur de son poumon droit.

« Le cancer que j’ai eu, on en voit de plus en plus. Pourquoi ? On ne le sait pas encore… La recherche est essentielle car elle permet d’analyser et de mieux comprendre les nouveaux types de cancer et ainsi trouver le meilleur traitement adapté à chaque patient ! »

« Donnez à la Fondation IUCPQ et merci de soutenir un institut unique! »

Sylvie Châteauvert

Dre Sylvie Châteauvert 

Lire la suite

Marylène Sacy Reeves, « Un accueil et des soins qui font la différence »

 Au mois de novembre 2013, Marylène Sacy Reeves est diagnostiquée d'un cancer du poumon. C'est le choc... Après être transférée à l'Institut, elle est opérée en mars 2014 par la Dre Paula Ugalde, une opération à hauts risques étant donné la grosseur de son ganglion. L'opération dure 5 heures de plus que prévu, mais c'est un succès.

« Je suis maintenant en pleine forme et je remercie la vie d’avoir la chance de voir grandir mes enfants et mes petits-enfants. Je remercie le personnel de l’Institut pour tous les soins reçus, pour leur gentillesse, leur soutien, leur humanité et leur délicatesse.Merci de soutenir l’Institut, merci de donner à la Fondation et d’investir dans la recherche afin de réaliser des avancées technologiques dans les soins prodigués aux patients…comme moi ! » 

Marylène Sacy Reeves

Lire la suite
« Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |