Retour aux articles

Yves McKen, atteint de fibrillation auriculaire, en sera à sa 8e participation au Cyclo-Défi IUCPQ!

 

 

Témoignage Yves McKen 

Cette année, j’en serai à ma 8e participation au Cyclo-Défi IUCPQ. Sur un total de 9 éditions, je trouve que j’ai une bonne moyenne! Quand je vous aurai raconté mon histoire, vous comprendrez sans doute pourquoi la cause m’est aussi importante…

Je suis atteint de fibrillation auriculaire. À certains moments, mon cœur s’emballe et j’ai l’impression qu’il veut me sortir de la poitrine! C’est d’ailleurs cette intense douleur que l’on ressent durant une crise qui m’a amené à consulter à
l’IUCPQ-UL pour la première fois en 2008. Au fil des ans, j’ai dû y retourner à plusieurs reprises, chaque fois afin qu’on procède à une cardioversion pour stabiliser l’état de mon cœur.

Mon passage à l’Institut m’a marqué pour toujours. Lors d’un de mes séjours, lorsque je m’apprêtais à avoir mon congé d’hôpital, mon infirmier m’a dit qu’il était important de modifier mon mode vie et diminuer mes facteurs de risques pour rester en santé. Cette phrase a longtemps résonnée en moi. Je me suis dit qu’il était important que je prenne le contrôle de ce que j’ai le pouvoir de contrôler. C’est à ce moment que j’ai commencé à mettre ma santé au centre de mes priorités.

À l’époque, je pesais 250 lbs, je prenais des médicaments et je m’entrainais peu souvent. Aujourd’hui, 10 ans plus tard, j’ai perdu 40 lbs, je m’entraine et je fais environ 2 000 km de vélo par année. En plus de me soigner, l’Institut m’a fait réaliser l’importance de prendre soin de soi.

La raison pour laquelle je suis maintenant un fidèle du Cyclo-Défi IUCPQ est simple, c’est qu’il rallie bonne cause, activité physique et plaisir. Pour l’événement, chaque année, j’amasse entre 500 $ et 600 $ au profit de la Fondation. C’est ma manière de redonner à ceux qui m’ont tant donné.  

Merci pour cette deuxième vie!

Pour encourager Yves dans sa collecte de fonds, cliquez ici!