Retour aux nouvelles
29 janvier 2018

LA FONDATION IUCPQ REMET PRÈS DE 1 000 000 $ À DES CHERCHEURS DE L’INSTITUT

La Fondation de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec est fière d’annoncer qu’elle a remis, en 2017, près de 1 M$ à 46 chercheurs de l’Institut, dans le cadre du concours annuel de recherche de la Fondation. 

Année après année, la Fondation soutient de façon importante le Centre de recherche de l’Institut, un acteur international déterminant dans la lutte contre les maladies chroniques sociétales, afin qu’il puisse demeurer un leader dans nos domaines d’expertise, soit la cardiologie, la pneumologie et la lutte à l’obésité-métabolisme. « Nous avons un centre de recherche de calibre international unique, ici même à Québec. Grâce à l’arrimage parfait des axes de recherche aux missions cliniques de l’Institut, la synergie entre les professionnels de la santé et les chercheurs est toujours présente, afin d’améliorer continuellement la qualité de vie, et même de donner une deuxième vie et un deuxième souffle, à des milliers de personnes. », mentionne Mme Josée Giguère, directrice générale de la Fondation IUCPQ ».

« La Fondation IUCPQ est un partenaire primordial pour le Centre de recherche. Son important soutien financier sert de levier à de nombreux chercheurs qui travaillent quotidiennement à poursuivre notre mission de découvrir, pour prévenir et pour guérir par la création, la transmission et l’utilisation des connaissances au bénéfice de la population et des personnes atteintes de maladies cardiovasculaires, respiratoires et reliées à l’obésité, » a indiqué le Dr Denis Richard, directeur du Centre de recherche.

DES EXEMPLES CONCRETS

La Fondation IUCPQ est d’ailleurs fière d’appuyer des chercheurs de l’Institut parmi les plus influents de la planète dans leur domaine d’expertise, dont notamment le Dr Josep Cabau-Rodès, cardiologue et hémodynamicien reconnu à l’échelle nationale et internationale. Il est d’ailleurs un pionnier dans le développement de nouvelles technologies dans le domaine des maladies valvulaires. Pour le Dr Rodès-Cabau, le soutien financier de la Fondation est essentiel car il assure la réalisation de projets de recherche ayant pour but le développement et l’application de nouvelles méthodes d’intervention thérapeutiques innovatrices afin de faire avancer les soins et les traitements aux patients souffrant de cardiopathies structurelles.

Chercheur en cardiologie, le Dr Benoit Arsenault bénéficie d’une subvention de la Fondation depuis 5 ans. «Mes travaux de recherche sont financés en partie par la Fondation IUCPQ. Cette subvention est primordiale, car elle me donne le levier nécessaire à l’obtention de financement externe pour poursuivre une étude qui cible certaines familles de la région afin de mieux comprendre les aspects génétiques des maladies cardiovasculaires.», a mentionné le Dr Arsenault, qui a publié au cours de la dernière année une importante étude sur l’impact majeur que peuvent avoir les habitudes de vie sur le risque de maladies cardiovasculaires.

Le tabagisme fait encore beaucoup de victimes et est la cause principale de plusieurs maladies pulmonaires, notamment la maladie pulmonaire obstructive chronique ou MPOC. Le chercheur Mathieu Morissette, en collaboration avec les Drs Yohan Bossé et François Maltais, bénéficie d’une subvention de la Fondation afin d’investiguer plus en profondeur les mécanismes cellulaires et moléculaires liés au développement de cette maladie. Ces nouvelles connaissances pourraient permettre d’en apprendre davantage sur le processus de développement de la MPOC et éventuellement d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. 

Depuis 2009, la Fondation IUCPQ a remis près de 10 M$ en subventions à des chercheurs de l’Institut dans le cadre du concours annuel de recherche de la Fondation.